Le tuto de la robe zéro prise de tête

Envie de vous fabriquer une jolie robe à glisser dans votre valise sans relever de challenge technique, juste en savourant le plaisir de se lover dans un joli coupon de tissu ?

Voici comment j’ai réalisé, sans préméditation et sans prise de tête, une jolie robe pour le jour où l’été décidera enfin à montrer son nez.

  • J’ai coupé 125 cm de double gaze Nani Iro (laize de 110 cm) et 80 x 125 cm de voile de coton pour doubler la robe, histoire de rester décente et de lui donner un peu de structure.
blank
  • Pour déterminer la largeur de mon coupon (125 cm en l’occurrence), j’ai pris mon tour de hanche – l’endroit le plus large de mon corps – et j’ai rajouté pas mal d’aisance parce que je voulais pouvoir resserrer la robe à la taille en lui donnant une certaine ampleur.
  • J’ai cousu 2 tubes, l’un en double gaze de 110 cm de long, l’un en voile de coton de 80 cm de long en refermant les coupons par ce qui constituera la couture dos. Dans mon approche de faignante, j’ai cousu la double gaze perpendiculairement au droit-fil afin que la lisière me permette de zapper l’ourlet dans le bas de la robe. La couture dos est piquée au point droit, endroit contre endroit et les surplus de couture sont surfilés.
  • J’ai ensuite assemblé les deux tubes par le haut, endroit contre endroit, par une piqure au point droit, à 1 cm du bord des tissu. J’ai ensuite retourné la doublure en voile de coton à l’intérieur, en écrasant bien cette couture au fer.
  • Puis, en prenant les deux tissu ensemble, j’ai piqué 4 lignes de smocks, comme pour le top smocké du cours PRATIQUER dans le haut de la robe. J’ai pris un fil de bobine contrastant car je voulais que ces lignes de smocks se voient.
  • Pour la taille en revanche, je voulais quelque chose de plus discret, pour ne pas trop couper la silhouette. J’ai donc utilisé un élastique fronceurs, à poser à l’intérieur de la robe au point zigzag au niveau de la taille. J’ai coupé une longueur correspondant à mon tour de taille, ai fermé le cercle par une couture à 1 cm et posé l’élastique en l’étirant et en épinglant bien pour qu’il tienne en place pendant la couture.
blank
la taille froncée grâce à l’élastique fronceur
  • Pour les bretelles, là aussi, je voulais faire simple et rapide. J’ai donc découpé 4 morceaux de 41 x 5 cm dans la double gaze. Pour chaque bretelle, j’ai assemblé deux morceaux endroit contre endroit en laissant un trou pour pouvoir retourner ma bretelle sur l’endroit, puis après un coup de fer pour mettre tout en place, j’ai surpiqué tout le pourtour du rectangle pour refermer le trou. Sans oublier de cranter mes angles avant de retourner sur l’endroit.

  • Ensuite, j’ai fixé les bretelles sur le devant et le dos de la robe en cousant un bouton. N’hésitez pas à passer la robe sur vous pour bien positionner la bretelle, en mettant un repère pour vérifier la symétrie par rapport au milieu devant.
blank
  • Dernière étape : j’ai surfilé le bas de la doublure mais n’ai pas eu besoin de faire quoi que ce soit pour la robe ; j’ai laissé la lisière à cru.

Et voilà, c’est tout !

A retrouver en mercerie :

  • double gaze Nani Iro coton 140 g/m² : 24 €/m
  • voile de coton blanc 70g/m² : 9,40€/m
  • fil élastique pour fronces Le Beaufil 2,80 €
  • élastique fronceur blanc 25 mm : 1,45 €/m
blank
élastique fronceur